Quelle chance de pouvoir manger tout le chocolat

B: Bonjour, comment vas-tu? Tu ne réponds pas? Mais où es-tu donc? Je ne te vois pas. Tu te caches, encore, tu veux me faire peur? Petit vilain. Tu sais bien que mon coeur cédera, un de ces jours!

B se déplace aléatoirement.

B: Ah! Te voilà! Tu joues au mort, aujourd’hui?

G: Je suis vraiment mort, ce n’est pas un jeu.

B: Si tu ne jouais pas, tu ne parlerais pas.

G: Qu’en sais-tu?

B: Je n’ai pas la tête à me la prendre. J’ai préparé un goûter, c’est prêt. Tu viendras, quand tu auras cessé d’être mort.

G: Est-ce qu’il y a du chocolat?

B: Oui, j’en ai acheté une boîte, hier.

G: J’arrive. Juste le temps de me relever.

G ne bouge pas. Les cadavres ne bougent pas. La plupart du temps.

B, lasse d’attendre, mange tout le chocolat.

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s