Blog

l’auteur québécois Michel Michel vous offre ici une microfiction chaque jour

Le bal des gens bien

Ils sont tous entrés dans la salle de bal, le maire, le chef de police, ma voisine, les actionnaires de la rue du Rat D’Or, les rejetons de ma chienne, le chameau du village, le propriétaire du Bar des Copains, trois chimistes, un tueur à gages, bref, toute la pègre locale. Sauf que les musiciens…

L’ombre de son ombre et c’est tout

Avec sa tête de faucon gerfaut, son menton coulant, ses mains fripées et son bavardage navré, il éclabousse notre paisible ermitage. Pourtant, nous lui avons ouvert les portes, nous l’avons nourri, nous l’avons protégé. Quelle naïveté, nous avons cru qu’il nous voyait, quand il nous regardait dans les yeux, nous pensions qu’il percevait. Nous avons…

Pitance de misère

Il me contraignait à happer des mouches du matin au soir, avec la langue. Alors, protestation, rébellion. J’ai perdu mon emploi. Happeur de mouches, c’est une spécialité. Rare. Débouchés limités. Alors. J’écris des nouvelles pour ma sœur qui bricole des abeilles en chocolat. Elle refuse de m’en donner, parce que. Tout le monde le sait,…

La royauté et les moustiques

THÉO: Tous les gens, dans ce village, sont rois, reines, de pures merveilles intouchables. GOO: Sauf nous. THÉO: Évidemment. GOO: Pourquoi. THÉO: La loi de la gravité. Newton. GOO: C’est mon voisin, Newton. THÉO: Tu n’as plus d’autre voisin que moi. GOO: Je sais. Je parle pour pousser le temps. THÉO: Ils sont en haut,…

Recettes et bicyclette

HO: J’ai écrit un livre de recettes. J’en ai vendu cent. JU: Personne ne l’a lu. Pas même ceux qui l’ont acheté. Tu as perdu ton temps. Tes recettes, il n’y a pas d’ail dedans, et nous, nous adorons l’ail. HO: Tu n’y comprendras jamais rien. Mon livre, c’est la clef pour vivre irréversiblement. JU:…

Un destin parmi des milliards de destins

Ce n’est pas parce que je finirai en tamales que je parle espagnol. Non, madame la gérante. Votre amertume, redoutable, disent vos consœurs, m’incline à croire que ma glorieuse vigueur se métamorphosera en affliction. Alors, c’est ainsi que commence mon histoire? Je sortirai dans la rue, une fusillade éclatera, un ricochet m’étourdira, souffrances, flétrissures, et…

La mairie

Monsieur l’agent, ce n’est pas moi, c’est lui. Il a poussé les paroissiens dans la grange, leur a bourré la gueule d’avoine, et les y a abandonnés pour l’hiver. Misère de neige, et le gel, s’ils ont perdu leur humble patrimoine, c’est lui, le maître, qui en est responsable.  Il croyait, ce psychopathe, recevoir une…

Le phénomène

Une fortune banale lui a permis de se débarrasser de son lugubre uniforme. Il était clown. Il est maintenant un être de la boue, aux membranes plissées. Il vivra cent ans. Au fronton du pied de son lit, ils ont inscrit tous ses rêves, et ils se réalisent les uns après les autres. Malgré la…

Des chants et des mots

La cantatrice s’enfuit par une porte dérobée. Elle veut faire la preuve que la fameuse missive masquait une menace du bellâtre à l’écriture fantasque. Dans la salle, c’est la consternation. L’impresario, famélique, lance à l’audience ses habituelles formules banales. Mais évidemment, les visages effondrés s’étiolent, se fendillent, et certains fondent dans de lancinantes souffrances. C’est…

Histoire effrayante que je lis en tremblant donc que je ne lis pas trop souvent

Viens, ma grosse, viens siffler dans le vent. Ta solitude tonnera en transes horribles, et la dégradation de tes crimes conduira au meurtre. Lugubre! Fenêtres casées, portes enfoncées dans la terre, sentiers tortueux, sourd murmure. C’est sordide, vous nous couronnez d’un rêve effrayant avec une douceur angélique, au cœur d’une forêt enchantée où, pourtant, boivent…

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.


Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.