Les enfants qui leur brillent aux doigts 

JACK: Ils portent leurs enfants en sautoir ou sertis dans leurs chevalières leurs broches, ils les promènent partout, parfois ils varient, les couchent sur les chatons de bagues qui leur couvrent tous les doigts, ce qui est rare vu l’inconfort et l’ostentation, car s’ils raffolent offrir leurs précieux rejetons aux yeux des gens qui comptent, ils s’efforcent, pour ménager les susceptibilités ne pas éloigner les admirateurs, d’adopter une approche discrète qui les amène souvent non pas à cacher ou dissimuler, mais voiler légèrement, partiellement, ce qui ne manque jamais d’attiser la curiosité et les questions, et alors, avec parcimonie d’abord, puis, comme si cela leur coûtait, comme s’ils concédaient quelque chose du bout des lèvres, avec des descriptions effleurées qui, si la curiosité persiste, deviennent détaillées, mais toujours avec une fierté contenue, sans effusion, jusqu’au jour où il devient plus difficile de porter ces bijoux, soit qu’ils se ternissent ou se perdent, tombés un jour ou une nuit sans qu’on s’en rende compte, roulés sous un lit peut-être, ou dans la rue, perdus pour de bon et après des années, beaucoup d’années, il ne reste plus aux doigts qu’une ou deux bagues, mais l’éclat d’antan n’est jamais revenu, malgré les soins l’entretien confié à des experts, si bien que de nouveaux parents plaignent ces anciens que l’indigence semble avoir condamnés à ne plus briller au sein de leur petite société.

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s