Hourvari

Revenons à nos moutons, à nos poules et nos cochons. Il y a un rat dans la bergerie, et papa gémit, seul dans le grenier. Pourtant, c’est le week-end, nous avions prévu une sortie à la campagne, dans une autre campagne, pour nous changer de notre campagne.

La question soulevée par ma sœur et mon petit frère est: si nous tuons le rat, est-ce que papa redescendra du grenier? Ou est-ce que les deux événements n’ont aucun lien?

À moins de partir sans papa. Oui, partir et transiger sur la place publique, notre vie contre une autre vie, arborer un air suffisant, tâter de ce qu’on nous offre, se mesurer avec le destin.

J’ai la trouille, mais je crois que ça y est. Les moutons ont flairé le cloaque, mais pas les poules, encore moins les cochons et le rat. Pour ce qui est de papa, il s’est désintégré. Il n’y a plus, dans le grenier, qu’un petit tas de poussière, et ses vêtements, mous et sales.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s