Le jour de l’an

Il y en a qui vont souhaiter beaucoup de santé à des souffreteux, qui vont souhaiter du bonheur à des dépressifs, qui vont souhaiter du succès à des paresseux, qui vont souhaiter la fortune à des plaignards, qui vont souhaiter de la joie à des mourants, qui vont souhaiter l’émerveillement à des fachos, qui vont souhaiter l’illumination à mon chien.

Puis, ils rentreront chez eux. Nous ne les retiendrons pas.

L’an prochain, ils reviendront, même si nous ne les invitons pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s