La joie

Une chance qu’il y a du gravier. Ça empêche l’herbe de pousser. Et les arbres. Et tout ce qui finit toujours, inévitablement, par s’installer dans les arbres. Et autour des arbres. Et sous les arbres.

Une chance qu’il y a des rues et des cheminées tout autour. Ça empêche la forêt de gagner du terrain.

Une chance que j’ai une jolie chaise jaune. Aluminium, nylon.

Tout va bien. Je lis, je bois ce liquide dans une jolie bouteille. Tout va.

Une chance qu’il y a la fumée des cheminées. Ça protège des insolations. Des UVB.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s