Le freak

J’ai frappé à la porte, il a entrebâillé la porte, j’ai demandé à entrer, il a refusé. Bang. La porte claquée au front. Assommé. Commotion. Quand les ambulanciers m’ont ramassé, j’avais toujours l’esprit gnangnan. Impossible de les convaincre de me laisser là, de filer vers d’autres blessés. M’ont sanglé, piqué, transporté dans une bâtisse étrange. Je n’en ai pas vu grand-chose, mais ça m’a semblé être une sorte de hangar, de ces hangars désaffectés comme il y en a plusieurs dans le quartier industriel. Pas un hôpital, j’en étais persuadé. Mais comment demander? Comment protester? Quand je me suis réveillé, j’étais seul, assis dans un fauteuil défoncé, devant une table remplie de vieux livres. Que de vieux livres, auxquels il manquait des pages. Route des Flandres, La métamorphose, Ulysse, il y avait là toutes ces pages sèches, jaunies, tachées de café, de cendre. Et rien d’autre. Il y avait cette table avec les livres, le fauteuil avec moi dedans, et rien d’autre. Que de l’espace dans un grand appartement sans décorations sans meubles sans la moindre trace de vie. J’avais faim, mais je n’ai tout de même pas pu résister à lire. Quel livre ai-je choisi? Les pages se désintégraient chaque fois que je les tournais, de sorte que je me voyais forcé de sauter une page sur deux. Et d’imaginer les pages manquantes. Quand j’ai quitté l’appartement, il faisait nuit depuis longtemps. À l’extérieur, je ne reconnais rien. J’ai salué un passant, je voulais me renseigner. Il a accéléré le pas. J’en ai interpellé un autre, il m’a ignoré. Quand j’ai saisi le bras d’un sexagénaire, que je lui ai demandé où nous étions, où était ma rue, il m’a répondu par un coup de mallette. Et m’a traité, de loin, de freak.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s