Une main contre soi

Tout a changé lorsque ma main droite s’est mise à me gifler à tout propos. Un mot familier, une gifle. Un juron, dix gifles. Ma vie est devenue impossible.

Je ne parle plus depuis des semaines. J’écris quelques petites nouvelles débiles, chaque matin avant de me brosser les dents. Pour l’instant, pas de gifle pour les mots écrits. Ouf. Sauf que je prends de grands risques. Mon mutisme paraîtra bientôt suspect, et l’attention se portera, comment en serait-il autrement, sur l’écriture. Alors j’écoperai.

Car si ça lisait ce que j’écris, cette satanée main me giflerait à m’en faire crever. M’étranglerait peut-être.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s