À quoi bon puisque je n’y comprends rien

On en discutait, elle écrivait les scénarios, au début je n’osais pas, je ne suis pas particulièrement douillet, mais quand c’est gratuit, enfin, vous voyez, je ne comprenais pas, alors je lui ai proposé un marché, elle a rechigné, j’ai insisté, finalement j’ai pris la fuite à la première occasion, la maison était à sept kilomètre du premier village, à trente-trois kilomètres de la ville, j’ai couru, je me suis trainé, au village personne n’a voulu m’ouvrir, m’aider, je me suis caché dans un hangar pour y passer la nuit, j’espérais avoir plus de chance  le lendemain, ce serait plus facile en plein jour, les gens sortiraient de chez eux, s’étonneraient, compatiraient, mais quand je me suis réveillé j’étais chez elle, comment est-ce possible, si on m’avait transporté je me serais réveillé, j’étais pourtant de retour, chaînes aux poignets, chaînes aux pieds, tout à recommencer, jouer le jeu, jusqu’à l’épuisement, jusqu’au milieu de la nuit quand j’ai enfin trouvé les bons mots pour l’amadouer, elle m’a libéré, il y avait une fenêtre qui donnait sur les champs, j’ai couru, je me suis précipité contre la vitre, comme dans les films, sauf que je me suis planté des éclats de verre dans le cou, sur le front, sur les bras et les mains, sur les jambes, les pieds, mais je ne pouvais plus reculer, j’ai galopé à travers champs, je crois qu’à un moment j’ai même effrayé un troupeau de vaches, j’ignorais qu’on les laissait dehors la nuit, je n’ai pas eu le temps d’avoir peur, au petit matin j’ai aperçu un village, je ne l’avais jamais vu, j’étais en sang, les gens ont cru que j’avais eu un accident, un des villageois m’a fait grimper dans la boîte de sa camionnette, ne voulait pas que je monte à l’avant, à ses côtés, craignait que je ne tache le tissu des sièges, je m’en balançais, au point où j’en était, il roulait vite et je me suis rendu compte, sur la route, que j’ignorais où il me conduisait, nous n’en avions pas parlé, j’espérait seulement qu’il ne me ramène pas chez, mais qu’ont-ils donc tous dans ces parages, c’est exactement ce qu’il a fait, il a freiné dans sa cour, nuage de poussière, m’a carrément poussé, je ne voulais pas descendre, elle l’a remercié, m’a tiré à l’intérieur, mais le plus surprenant, et cela je ne me le suis toujours pas expliqué, toutes mes blessures étaient guéries, pas même une cicatrice, comme si je ne m’étais pas entaillé la peau avec les éclats de verre, elle a inventé de nouveaux scénarios, j’étais un orang-outang qu’elle pourchassait dans le boisé derrière la maison, j’étais un pilote d’avion, j’étais le président des États-Unis, je suis descendu si bas que je ne pensais plus, je m’abandonnais à mon sort, épuisé, découragé, et tous les jours c’était dimanche, et tous les jours c’était un 13 mars, et ça n’en finissait plus, j’étais piégé, jusqu’à ce qu’elle ramène à la maison un Roger, il m’a pris en grippe dès la première seconde, au bout d’une dizaine de minutes m’a chassé à coup de bâton, c’est pourquoi tous ces bleus sur les bras, j’imagine que j’en ai aussi de bons dans le dos et sur les fesses, même si votre voiture est confortable, je n’arrive pas à trouver une position convenable, ces douleurs, vous êtes bien gentille, qu’est-ce que je pourrais faire pour vous remercier, laissez-moi votre numéro, je saurai vous récompenser, j’ai de la fortune, on ne dirait pas à me voir ainsi, si diminué, mais je vous assure, je sais bien que vous ne faites pas ça pour, mais pourquoi tourner ici, c’est votre maison, où sommes nous, ce n’est pas possible, vous me ramenez chez elle, ce n’est pas une bonne idée, il y a Roger, il va me, et puis à quoi bon, à quoi bon, à quoi bon, j’imagine que Roger est parti, à quoi bon, comment savoir, il y aura Jean, il y aura Paul, et ce sera encore à recommencer, à quoi bon, à quoi bon!

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s