Soi, moi, toi

JUN: Il est quelle heure?

LON: Demain.

JUN: Ça va? J’ai l’impression que tu n’es plus sur les rails.

LON: Que seraient ta vie, ma vie, notre vie, si nous parvenions à diluer chacun des mots que nous prononçons. Les diluer, les désintégrer. Les plonger dans un bain d’acide. Tous. Tous les mots.

JUN: Inutile.

LON: Chocolat: je le dilue, je le désintègre. Ce mot n’existe plus.

JUN: Soit. Mais j’en mangerai tout de même.

LON: Tu ne sauras plus ce que c’est. Alors, comment en voudrais-tu? Impossible.

JUN: Maison.

LON: Même chose.

JUN: Nous finirons par ne plus nous parler. Tous les mots, c’est quand même quelque chose.

LON: Dorénavant, chaque fois que tu prononceras un mot, que je prononcerai un mot, il disparaîtra. C’est parti! Pfffuit!

JUN: Je ne pourrai plus te parler.

LON: Ce sera encore possible, pour un temps limité.

JUN: Nous aimons communiquer, pourtant.

LON: Échange de banalités.

JUN: Voir s’envoler ces liens.

LON: Perdre tristesse, mort, trahison, haine.

JUN: Peur, douleur, fin.

LON: Promesse, aussi, mouvement, temps.

JUN: Espace, existence, vie.

LON: Soi, moi, toi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s