Rutabaga

Respire. Ouvre les yeux. Respire encore.

Elle est toujours là, tante Gertrude, à manger les petits fours, à vider les flutes, à raconter l’histoire de l’amie de sa fille Samantha.

Même si ça suffit. Parce que nous la connaissons, cette histoire.

L’amie, Florence, s’est enfuie avec Laurent, qui a fini par s’enfuir avec une actrice. Contrairement à ce que de mauvaises langues prétendent. Mauvaises langues! Beurk! Elles racontent que Guillaume a tué Florence, alors que Guillaume n’est qu’un personnage inventé.

Bouche tes oreilles. Respire. Les horloges s’excitent. Sonnent.

Dans quelques minutes, tante Gertrude s’évanouira. Ton père la portera jusque dans la remise, comme l’an dernier. Elle en sortira deux jours plus tard, transformée en rutabaga. Comme l’an dernier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s