Il te reste la danse

Joyeux anniversaire, vieil abruti. As-tu enfin trouvé les pièces qu’il manquait à ton puzzle? Ce beau paysage auquel il manque la moitié d’un arbre, le tiers d’un lac, c’est vraiment moche. Moche.

Pourtant, tu as eu le temps. Quelques siècles, au moins. Pas vrai? À voir ta tronche, on jurerait qu’on t’a fabriqué avec du papier mâché.

T’en fais pas. Ne t’en fais plus. Tu ne trouveras jamais tes pièces de puzzle. J’en ai brûlé quelques-unes, il y a des années de ça, et les autres, eh bien, les autres t’ont été volées, ou tu les as égarées.

À ton âge. Il te reste toujours un peu de théâtre, des clowneries. Ne veux-tu pas danser? On m’a dit qu’autrefois, tu dansais.

Alors, danse, pendant qu’il en est encore temps.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s