Un baiser

J: Tu as vu? Tous ces gens! Ce vacarme! Ce scandale!

H: Oui.

J: Je me demande qui a raison, je dois me renseigner, c’est un combat interminable, l’affreux aux cheveux courts contre l’affreux au cheveux longs! Des bêtes! Des chiens?

H: Oui.

J: Il y a du sang. Encore du sang. Ça me révolte!

H: Tu veux bien fermer la porte, il y a un courant d’air.

J: Voilà. Mais je ne vois plus rien. Je n’entends plus rien. Le monde s’écroule juste là, et tout m’échappe.

H: Laissons-les grimacer, et embrassons-nous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s