Je finis toujours par m’en sortir

Aujourd’hui, il est déjà tard.

Je me suis, accidentellement, inséré dans un piège à rats. Position rose. La femme du maire s’est mise à me courtiser, et la femme du patron. Pour ne pas m’attirer d’ennuis, j’ai voulu m’extraire du piège. Tâche plus complexe qu’il ne semble, en mots. Après deux jours, quatre heures, dix-sept minutes, j’y suis parvenu, non sans y perdre quelques membres, plusieurs grammes de fierté, et mon sens de l’orientation.

Donc, aujourd’hui, il ne s’est rien passé. Je répare les os cassés.

Merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s