Tu pousses et tu persistes, voilà tout

Comment est-ce possible?

JOEY: Tu pousses, tu pousses, tu persistes.

Mais j’ai mal aux cuisses, aux mollets, j’ai le cerveau en compote.

JOEY: Tu pousses, tu pousses, tu persistes.

J’ai perdu un bras, ma maison est en feu, mon chat est mort.

JOEY: Tu pousses, tu pousses, tu persistes.

J’aimerais m’asseoir, lire, écouter un film.

JOEY: Non. Tu pousses, tu pousses, tu persistes.

Mais persister à quoi? Je ne fais rien depuis des années!

JOEY: Suivant!

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s